ECLLA - 2023 LES ATELIERS DU GRAND BAL - Programme 2023

ECLLA - Séminaires "LES ATELIERS DU GRAND BAL" - TRAVERSEE(S)Programme 2023



Faculté ALL
Site Denis Papin - salle A323

Séminaires internes ECLLA - Coordonnés par Céline Cadaureille et Carole Nosella.



1 février, 15h30-17h30 (séance en hybride)  - Eugénia Reznik en dialogue avec Andrei Smertenko :

Traverser avec une plante/Cross with a plant

Eugenia Reznik, artiste et doctorante de l’ECLLA propose une rencontre avec Dr. Andrei Smertenko, professeur de biologie moléculaire des plantes À Washington State University. Notre discussion portera sur les liens entre la migration contemporaine des personnes et des végétaux. Juxtaposant les pratiques artistiques et les sciences de la vie, nous interrogeons de multiples facettes de la traversée de plantes, autant du point de vue de l’humain que de biologie de la plante. Comment déplacer un végétal ? Que représente-t-il dans le pays d’accueil ? Quelles conséquences de ce déplacement pour l’humain ? Pour l’environnement ? Pour la plante ? Si le mouvement des végétaux a toujours accompagné le déplacement des humains, le contexte actuel des migrations, de la globalisation des échanges et de la réglementation, posent de nouvelles questions sur le traitement du vivant, et du rapport complexe que nous entretenons avec le monde végétal. 

 

28 mars, 15h30-17h30 - Carole Nosella en dialogue avec Saul Pandelakis :

[Titre à définir]

Biographie de l’invité :
Saul Pandelakis est maitre de conférences en design à l’université Toulouse 2 Jean Jaurès, romancier de science-fiction queer, docteur en cinéma, et artiste graphiste. Ses thématiques de recherche portent sur : Théorie queer et design, les conceptions queer ou « queerisées » des usages et de l’habitat, les domesticités, la politique des applications smartphone et la possibilité des sexbots (robots pour le sexe) (avec Anthony Masure), les relations entre design et cinéma (projet CinéDesign), et design et fiction, des pratiques de dessin et création graphique en lien avec la recherche (captation graphique, facilitation graphique), lors de son travail de doctorat Saul Pandelakis s’est intéressé aux corps et corporéités héroïques, au corps à l’écran aux héros du cinéma américain, à l’Écriture des masculinités au cinéma

 

19 avril, 10h-12h - Anne Favier en dialogue avec Katrin Gattinger :

[Titre à définir]

Biographie de l’invitée : Katrin Gattinger est maitresse de conférences en arts plastiques à l’université de Strasbourg. Artiste plasticienne et enseignante-chercheuse au département des Arts Visuels de la Faculté des arts, ses recherches se concentrent sur la dimension politique des œuvres du domaine de l’art contemporain. Elle a consacré depuis 2001 plusieurs articles dans des revues scientifiques et spécialisées à l’analyse des mécanismes internes de formes et gestes d’autorité (normes, injonctions et figures imposées) tout comme à celle des modes opératoires des œuvres qui s’y confrontent. Ce questionnement est relatif aux enjeux des sculptures, installations, performances, photographies et vidéos qu’elle réalise et présente au public lors d’expositions personnelles et collectives internationales (Allemagne, Allemagne, Allemagne, Québec, Corée). Elle a par exemple dédié des créations et des écrits théoriques à des formes artistiques critiques de l’orthèse, de la stratégie publicitaire, du mobilier urbain, du « ça a été » barthésien (comme monolithe théorique), d’expressions langagières liées à la compétition, des représentations de conflits armés, de la frontière. En parallèle, une partie de son travail théorique s’est focalisé sur le rapport entre dessin et performance. Ses activités les plus récentes consistent à dresser une figure de la ruse dans les œuvres en relevant les fonctionnements des stratagèmes qui les animent. Ceux-ci sont mis en rapport avec les ruses dont ils s’inspirent et/ou contre lesquelles ils s’inventent (régime du vivant, monde politique, militaire, économique). Katrin Gattinger est aussi co-fondatrice et membre de la revue d’art et d’esthétique Tête-à-tête, Entretiens (https ://www.revuetat.com) et membre du collectif d’artistes Hic Sunt.

 

3 mai, 14h-16h - Céline Cadaureille en dialogue avec Damien Delille :

[Titre à définir]

En quelques mots : historien de l’art et de la mode, Damien Delille est maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Lumière Lyon 2. Ses publications portent sur les arts et cultures visuelles au passage du XXe siècle, et dans les pratiques contemporaines, à partir des intersections entre les études de genre et des masculinités, les théorie queer et l’histoire des sexualités.

 

RETOUR SUR LE SEMINAIRE DU 23 NOVEMBRE 2022

 

Contacts

Carole Nosella
carole.nosella @ univ-st-etienne.fr

Céline Cadaureille
celine.cadaureille @ uni-st-etienne.fr